GDR Cadres – Décembre 2006

La construction organisationnelle de la RSE est souvent positionnée au plus haut de niveau de l’entreprise via l’engagement des dirigeants qui en fonction du rapport de force qu’exerce les parties prenantes et/ou au nom d’une certaine morale engagent les entreprises dans une réduction des effets externes négatifs.

L’objectif de cet article est de montrer que les dirigeants ne sont pas les seuls acteurs de la construction organisationnelle de la RSE et que les middle managers de part leurs caractéristiques relationnelles jouent un role prépondérant dans la prise en charge des effets externes.

Nous illustrons notre propos par une étude de cas menée chez Adecco sur les accidents du travail des salariés intérimaires. 

Pour télécharger : grdcadresValiorgue