Intervention de Sébastien Dérieux lors de la journée d’études internationale « Histoire d’Entreprise et Capitalisme »

Intervention de Sébastien Dérieux, chercheur à l’IFGE, lors de la la journée internationale d’étude organisée par l’IFGE, le laboratoire Triangle, l’IEP, Lyon 2, et l’ENS qui s’est déroulé à l’Institut d’Études Politiques de Lyon le 10 avril 2014 sur le thème « Histoire d’Entreprise et Capitalisme ».

Sa communication s’intitulait « Community Memory and Organizational Identity » et évoquait le sujet de la mémoire des communautés et autres groupes sociaux dans le temps et la manière dont elle affecte leur identité et donc leur comportement. En l’appliquant avec prudence à l’entreprise, le but était de de tisser des liens entre l’histoire d’entreprise en tant que récit et sa mémoire collective telle qu’elle est vécue par ses membres. Grâce à l’ouverture à l’anthropologie, la sociologie et la philosophie, on peut observer cette dimension communautaire de l’entreprise dans le temps. Quelques implications de gouvernance, de stratégie et de management ont été tirées.

Consulter le programme sur: http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article4097

Cet événement a offert un état des lieux de l’ouverture récente du champ jusqu’ici cloisonné de l’histoire d’entreprise vers les autres disciplines des sciences humaines et sociales. En effet, la profession cherche aujourd’hui à s’interroger sur l’impact social, politique et culturel du fait économique, sur l’idéologie que l’entreprise véhicule et sur le pouvoir qu’elle exerce entre et surtout hors de ses murs. Dans le même temps, la recherche organisationnelle s’intéresse de plus en plus aux méthodes historiennes et à la recherche qualitative. Cette rencontre internationale a donc permis le dialogue entre historiens, sociologues et spécialistes des sciences de gestion sur le potentiel et les limites de ce décloisonnement sans précédent, afin d’identifier les chantiers à construire autour de cet enjeu interdisciplinaire innovant et prometteur.

Michael Rowlinson et Dan Wadhwani, deux spécialistes éminents de cette question de l’interface entre histoire et sociologie des organisations, ont été invités à dialoguer avec des chercheurs et chercheuses soucieux de se former à cette interdisciplinarité nouvelle. Le but de cette rencontre paritaire à tous points de vue était d’amorcer une collaboration prolongée entre ces chercheurs aux intérêts scientifiques convergents, afin d’inscrire durablement les institutions respectives (Triangle, EMLYON / IFGE, IEP, Lyon 2, ENS) dans ce débat récent qui reflète la volonté d’ouverture et de coopération qui les anime.