LES DISCUSSIONS SUR RENAULT VONT SE POURSUIVRE ENTRE L’ETAT ET NISSAN

Le conseil d’administration de Renault n’est pas parvenu vendredi à résoudre le conflit sur la répartition des pouvoirs au sein de l’alliance entre le constructeur français et Nissan, mais est tombé d’accord pour soutenir de nouvelles discussions et tenter ainsi de sortir de l’impasse. L’Etat français prône d’aller vers une fusion entre les deux groupes, mais selon des termes qu’il aura choisis, ont dit des sources. /Photo prise le 5 mai 2015/REUTERS/Benoît Tessier

Newsletter > S'inscrire