Bouc-émissaires, lynchages médiatiques et contestation des pratiques irresponsables des firmes multinationales

Thibault Daudigeos, chercheur associé à l’IFGE et professeur à Grenoble Ecole de Management et Bertrand Valiorgue, chercheur associé à l’IFGE et professeur à France Business School, publient un article avec Vincent Pasquier de Grenoble Ecole de Management dans la Revue de l’organisation responsable. L’article s’intitule «Bouc-émissaires, lynchages médiatiques et contestation des pratiques irresponsables des firmes multinationales ».

Daudigeos Thibault et al., « Bouc-émissaires, lynchages médiatiques et contestation des pratiques irresponsables des firmes multinationales », Revue de l’organisation responsable, 2014/2 Vol. 9, p. 46-59. DOI : 10.3917/ror.092.0046

Résumé

Cet article analyse le rôle de catalyseur que jouent les scandales médiatiques et processus de boucémissairisation dans la contestation d’une firme multinationale par ses parties prenantes périphériques. En nous basant sur les travaux de l’anthropologue René Girard, nous montrons que ces scandales médiatiques correspondent à des modalités de résolution de conflits dans des contextes de faible régulation des institutions. Nous mobilisons tout d’abord la métaphore du bouc-émissaire pour décrire les composantes du processus qui mène à l’émergence d’une contestation : la convergence de la contestation vers une cible unique, la dénonciation publique des pratiques irresponsables et la contagion à d’autres organisations. Nous identifions ensuite les trois conditions nécessaires à l’émergence d’un phénomène de bouc-émissairisation : l’existence de conflits non résolus, une potentielle victime de substitution et une culpabilité de cette victime jugée suffisamment crédible. Nous concluons sur les principales implications de cette recherche en matière de political CSR et stakeholder politics.

Mots-clés:  bouc-émissaire scandales René Girard parties prenantes périphériques politique de parties prenantes RSE politique firmes multinationales

Abstract

This article analyses the catalyst role played by corporate scandals and scapegoating process in the contention process of multinational corporations by their fringe stakeholders. Based on the work of René Girard, we show that corporate scandals and scapegoating processes can be perceived as conflict mechanisms settlement in a context of weak governance. We use the scapegoating process identified by René Girard as a metaphor. This helps to describe the different components of the political contention process : convergence of the contention on a single target, publicization of irresponsible behaviors and contagion to organizational supports. We then identify three necessary conditions in the emergence of scapegoating process : unsettled conflicts, potentials targets and credibility in the involvement of the target. We conclude by pointing out the main implications of our research on stakeholder politics and political CSR.

Keywords: scapegoat scandals René Girard fringe stakeholders stakeholder politics political CSR multinational corporations