Institutionnalisation des régimes de gouvernance et rôle des institutions-socles : le cas de la cogestion allemande

L’un des traits distinctifs du système de gouvernance à l’allemande est la représentation paritaire des salariés au sein des conseils de surveillance des grandes entreprises. Souvent considérée comme « culturellement » allemande, l’article montre cependant qu’une supposée « tradition allemande » de cogestion relève du mythe. Le régime de gouvernance allemand est plutôt le fruit du contexte politique et institutionnel dramatique de la fin des années 1940, qui a vu des luttes et la mobilisation des acteurs politiques, économiques et syndicaux. Pour expliquer qu’un consensus institutionnel sur la cogestion ait finalement eu lieu en Allemagne, dans une période de chaos institutionnel, nous montrons le rôle méconnu joué par l’Eglise catholique allemande.

 

Trouver l’article