Peugeot, la fin d’une saga familiale

Contraint d’augmenter son capital et de faire rentrer Dongfeng et l’Etat français à 14% chacun, le groupe Peugeot voit sa gouvernance fortement modifié. Pierre-Yves Gomez revient sur la perte d’influence de la famille Peugeot sur le célèbre groupe automobile qui porte son nom.

Pour lire l’article : 2014-02-03~Gomez LE_MONDE_ECO