Pourquoi les entreprises veulent-elles devenir socialement responsable ?

Ces dernières années ont été marquées par une multiplication des appels institutionnels à la responsabilité sociale de l’entreprise. Dans l’entreprise des fonctions ont été créée afin d’intégrer les attentes des parties prenantes et de nombreux dirigeants considèrent la responsabilité sociale comme un enjeu stratégique. Cette volonté clairement affichée des entreprises à assumer en plus d’une responsabilité économique une responsabilité sociale peut paraître à bien des égards ambiguë. En effet, au-delà de la rhétorique de la « création de valeur partenariale », il est inévitable que l’intégration des attentes des parties prenantes dans le fonctionnement de l’entreprise génère à court terme des coûts de production ou transaction supplémentaires. Si l’intégration de responsabilités sociales n’avait réellement aucun coût ou même était créatrice de valeur, il y a bien longtemps que le sujet serait éculé et les attentes des parties prenantes intégrées par une firme dont la fonction consiste à maximiser le profit de ses actionnaires. Nous n’assisterions pas à la résurgence chronique de la notion au fil des années. On peut donc naturellement s’interroger sur la nature et la portée de cet élan d’humanisme qui semble agiter le capitalisme contemporain. Notre objectif dans cet article consiste ainsi à ébaucher une piste d’explication sur l’origine et la nature des engagements en termes de responsabilité sociale pris par les entreprises en ce début de XXIème siècle.

Pour télécharger : cahier_valiorgue_05-08