Qui décide pour Alstom ?

« Ouvrons la boite noire de la gouvernance » nous dit Pierre-Yves Gomez dans sa chronique à propos de la cession de 2/3 de l’activité de Alstom à General Electric. Qui réalise un arbitrage aussi crucial pour 65 000 salariés ? L’assemblée générale des actionnaires semble impuissante du fait de la dilution du capital. Le conseil d’administration est le seul chef à bord. D’où l’importance d’examiner sa composition et ses intentions. Un appel à s’interroger sur la gouvernance et non seulement sur le rôle de l’État.

Télécharger l’article