Thèse de Thibault Daudigeos sur le rôle des experts fonctionnels dans la responsabilisation de l’entreprise néolibérale

Pour télécharger : Daudigeos_THESE

RENDRE L’ENTREPRISE NEOLIBERALE RESPONSABLE : ROLE DES LOGIQUES INSTITUTIONNELLES ET DES EXPERTS FONCTIONNELS
ETUDE DE LA GESTION DU RISQUE ACCIDENT DU TRAVAIL DANS LE SECTEUR DE LA CONSTRUCTION

Comment les managers fonctionnels experts des enjeux sociaux (développement durable, environnement ou santé et sécurité),  participent-ils, dans les entreprises néolibérales, à l’institutionnalisation de la politique de Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE)?

Nous faisons l’hypothèse que la conversion à la RSE n’est autre que la manifestation d’une exigence exacerbée de la société sur les grandes entreprises capitalistes. Nous suivons l’émergence de cette nouvelle logique institutionnelle pour le cas des accidents du travail dans le secteur de la construction. En menant une analyse lexicographique, à l’aide du logiciel Alceste, d’un corpus d’articles du Moniteur du Bâtiment et des Travaux Publics depuis 1906, nous montrons que la période 1997-2007 se caractérise par un traitement managérial du risque accident. Puis nous étudions comment cette nouvelle logique se réalise au sein des entreprises néolibérales. Nous formulons des propositions quant aux activités des experts fonctionnels des enjeux sociaux, par la mise en regard historique des littératures traitant du rôle des experts fonctionnels dans les organisations bureaucratiques et des traits caractéristiques de l’entreprise néolibérale. Nous analysons les activités de dix-huit responsables sécurité au travail dans des filiales de l’entreprise VINCI et identifions quatre rôles majeurs : ajustement mutuel avec les parties prenantes internes, travail à la frontière de traduction et de diffusion des rationalisations, organisation d’un circuit d’informations et mise en œuvre de la contrainte douce.

L’observation révèle une distance critique vis-à-vis de cette philosophie gestionnaire, un découplage entre performance réelle et performance communiquée et d’intenses luttes politiques fondées sur le contrôle de l’information. Les dimensions culturelles et politiques du travail d’institutionnalisation permettent l’imbrication entre institutions et routines organisationnelles. Nous mettons à jour les modèles des processus de réponse aux enjeux sociaux de la Corporate Social Responsiveness et soulignons les limites de fonctionnement de l’entreprise néolibérale en situation d’incertitude.

 

Membres du jury

 

Rapporteurs:
Madame Florence Palpacuer               Monsieur Franck Aggeri
Professeur des Universités                 Professeur, H.D.R.
Université Montpellier I                      Mines ParisTech

Suffragants :
Madame Eva Boxenbaum                   Madame Eve Chiapello
Associate Professor                           Professeur, H.D.R.
Copenhagen Business School             HEC Paris

Monsieur Alain Asquin                        Monsieur Christian Caye
Maître de Conférences                       Délégué au Développement Durable
Université Jean-Moulin Lyon 3             VINCI

Directeur de thèse
Pierre-Yves Gomez
Professeur, H.D.R
EM LYON