Séminaire recherche sur la codétermination

Nous avons organisé aujourd’hui un séminaire de recherche consacré à la question de la #codétermination.

Savez-vous ce que recouvre cette notion ?

Eh bien, il s’agit de penser la place et le rôle que peuvent occuper les salariés dans la gouvernance des entreprises. Doivent-ils siéger dans les organes de gouvernance ? Dans quelles décisions doivent-ils être impliqués ? Comment partager la valeur ajoutée ?

La question est ancienne mais elle est aujourd’hui sous les feux de l’actualité politique et médiatique.
Nous avons eu la chance d’écouter le Pr. Olivier Favereau qui nous a montré la normalité de la participation des salariés dans la gouvernance des entreprises. Cette participation est en réalité beaucoup plus développée qu’on ne le pense et ses fondements sont très largement partagés en Europe.

Olivier Favereau va prochainement publier un traité sur la codétermination dont nous vous recommandons chaudement la lecture !


Xavier Hollandts et Nicolas Aubert sont ensuite revenus sur la
trajectoire historique de la participation des salariés telle qu’elle se pose en France depuis 1945. Cette mise en perspective historique a permis de comprendre l’émergence, les pauses mais également la résurgence contemporaine de cette question. Ils ont également montré que la question de la participation est intimement liée à la nature (ontologie) de l’entreprise. Une prise de position qui ne devrait pas déplaire à David Gindis !

Notez que Xavier Hollandts et Nicolas Aubert viennent de publier un ouvrage consacré à cette question dont nous vous recommandons également la lecture.

Plus d’infos sur l’ouvrage ici : https://lnkd.in/ddsnsUau



Pierre-Yves GOMEZ et Peter Wirtz sont eux revenus sur la question de la participation des salariés en Allemagne et plus spécifiquement en Rhénanie. Ils ont montré comment cette participation – qui n’avait absolument rien d’évident – a réussi à s’imposer au sortir de la seconde guerre mondiale. L’influence de la doctrine sociale de l’église et des réseaux catholiques ont joué un rôle déterminant.

Pour aller plus loin : https://lnkd.in/dGCCcWVD



Sébastien Winston a présenté son travail doctoral sur l’attention au travail dans les conseils d’administration. Une question essentielle, trop souvent reléguée au second plan, sur laquelle il est important d’approfondir les connaissances.

La fin du séminaire a été consacrée à un débat ouvert avec les acteurs qui font et pratiquent la participation des salariés dans les organes de gouvernance. Des syndicats et gestionnaire de fonds sont revenus sur les développements académiques et ont également exprimé les débats en cours sur ce sujet.

Une journée dense pour IFGE et les participants !